Introduction

Ces derniers temps, le contrôle des coûts de traduction est devenu aussi important que la qualité de la traduction. C'est la raison pour laquelle la rédaction d'un contenu en vue d'une traduction réussie nécessite une préparation soignée de votre contenu source afin de véhiculer plus facilement le même message dans différentes langues et cultures tout en respectant le budget.

En tant que créateur de contenu, lorsque vous fournissez le concept et les fichiers sources à un traducteur, il ou elle doit prendre le temps de comprendre parfaitement le sens de votre contenu et de déterminer comment en reproduire le ton dans une autre langue. La préparation de vos fichiers  à traduire passe par de nombreuses étapes, notamment la sélection de traducteurs qualifiés, la relecture, le formatage et le contrôle qualité.

Pour vous aider à optimiser la qualité de la traduction et réduire les coûts ainsi que les délais, nous avons préparé un guide d'aide destiné aux débutants, relatif à la création de contenu pour des traductions compatibles avec les outils de traduction assistée par ordinateur (CAT).

Vérification du contenu

Avant tout, assurez-vous de créer un contenu adapté à votre public. Selon une étude menée par le Content Marketing Institute, environ 90 % des entreprises B2B recourent au marketing de contenu, mais moins de la moitié connaît « un grand succès » en la matière. Un rapport de DemandGen révèle également qu'environ 50 % des acheteurs B2B s'en réfèrent au contenu pour prendre leurs décisions d'achat. Il est donc essentiel de générer du contenu en tenant compte des conseils suivants :

  • Ne perdez pas de vue votre public cible : une enquête LinkedIn révèle que l'attribut numéro un d'un contenu efficace est sa pertinence - alors gardez toujours à l'esprit votre public cible. Vous adressez-vous plutôt à un prospect, un dirigeant ou un client ? Abordez les besoins qui leur sont spécifiques et indiquez les prochaines étapes qui les amèneront en toute transparence aux perspectives de ventes.

  • Créez du contenu qui se distingue : créez du contenu d'un point de vue unique et concentrez-vous sur des sujets tendance ou des exemples de tous les jours pour accentuer votre message. De même, n'ayez pas peur de réadapter du contenu de qualité que vous auriez élaboré précédemment.

  • Relisez votre travail à voix haute : lire son contenu à voix haute permet au cerveau de repérer automatiquement les erreurs grammaticales, de s'assurer que l'objet du contenu apparaît clairement et de confirmer que le message est compréhensible. 

  • Faites une pause : si vous travaillez sur du contenu depuis un moment, faites une pause. Lorsqu'on ne parvient plus à prendre de la distance avec de son contenu, on passe souvent à côté des erreurs que l'ont repérerait normalement à tête reposée. Par exemple, si vous écrivez par erreur « sytème » au lieu de « système », votre cerveau peut rajouter le « s » manquant et vous passerez à côté de cette erreur. Pour éviter cela, rien de tel qu'une pause ; à votre retour, copiez-collez votre travail sous un nouveau format. L'alliance d'une tête reposée et d'une lecture du contenu sous un nouveau format vous aidera à repérer les erreurs. 

  • Vérifiez les faits que vous avancez : les faits mentionnés dans votre contenu doivent être corrects, en particulier les noms, les marques et les dates. L'ajout de faits erronés aura un impact négatif sur vous et votre entreprise.

Vérification grammaticale

Les erreurs grammaticales sont monnaie courante et peuvent nuire gravement à la qualité de votre contenu. Elles passent souvent à la trappe et nécessitent de rester vigilant(e) pour les voir et les corriger. Voici quelques conseils qui vous aideront à repérer les erreurs grammaticales :

  • Utilisez l'astuce de la lecture « inversée : une relecture inversée est le meilleur moyen de vérifier l'orthographe et la ponctuation, car les mots apparaissent en-dehors de leur contexte normal. Relisez votre texte phrase par phrase en commençant par la dernière tout en corrigeant les éventuelles erreurs. 
  • Vérifiez que le verbe s'accorde avec le sujet : 

    Correct : « Les arbres (sujet) se balancent (verbe) au vent ».

    Incorrect : « Les arbres se balance au vent. » 

  • Vérifiez que vos pronoms s'accordent avec les noms correspondants :

      Correct : « L'entreprise a dépassé les attentes de l'année en matière de recettes ; elle a donc remis à tous ses employés l'intégralité de leurs primes. » g Le nom « entreprise » est remplacé par le pronom « elle », et le nom « employés » est remplacé par le pronom « leurs »

    Incorrect  : «  L'entreprise a dépassé les attentes de l'année en matière de recettes ; ils ont donc remis à tous les employés l'intégralité des primes de chacun. » g Le pronom « ils » n'est pas accordé avec le nom « entreprise », et le pronom « chacun » n'est pas accordé avec le nom « employés »

Vérification des phrases

Voici quelques conseils pour que vos phrases soient parfaitement structurées :

  • Évitez les fragments de phrase et utilisez des propositions indépendantes de manière appropriée : dans une phrase, les propositions indépendantes peuvent se suffire à ellesmêmes, contrairement aux fragments de phrase.
     
     Correct : « Les scientifiques révèlent qu'aucun décès n'est dû à une consommation excessive de caféine, bien que la caféine entraîne des convulsions et la mort chez certains animaux. »


    Incorrect : « Les scientifiques révèlent qu'aucun décès n'est dû à une consommation excessive de caféine. Bien que la caféine provoque des convulsions et la mort chez certains animaux. » Cet exemple est incorrect, car la deuxième phrase ne se suffit pas à elle-même / dépend clairement de la première phrase. 

  • Évitez les parallélismes erronés : le parallélisme consiste en la répétition d'une partie de phrase de manière sensiblement identique en termes de sens et de forme / structure grammaticale. Essayez d'éviter les parallélismes erronés, c'està-dire lorsque deux ou plusieurs parties d'une phrase sont plus ou moins identiques, mais sans structure grammaticale parallèle.

      Correct  : «  Les candidats ont notamment comme objectifs de remporter les élections, de promulguer un programme de santé nationale et d'améliorer le système scolaire. »

    Incorrect : « Les candidats ont notamment comme objectifs de remporter les élections, un programme de santé nationale et le système scolaire.  » Cette proposition est incorrecte, car la forme verbale n'est pas mise en parallèle.

  • Évitez l'usage de phrases trop longues  : un nombre trop important d'expressions lourdes et de propositions longues peut rendre une phrase confuse et laborieuse. Assurez-vous d'utiliser des phrases claires, concises et ponctuées de manière appropriée.

  • Évitez les phrases saccadées  : utilisez-vous beaucoup d'expressions courtes ? Rendent-elles votre document difficile à comprendre, car elles nuisent à sa fluidité ? Si c'est le cas, il se peut que vous utilisiez des phrases saccadées, ce qui est à éviter.

Vérification orthographique

Voici quelques points qui vous permettront de vous assurer que vous utilisez les termes appropriés pour véhiculer le sens approprié :

  • Concentrez-vous sur chacun des mots  : au moment de la relecture, ne sautez pas des parties de phrase sous prétexte que les premiers mots véhiculent le sens de la phrase. Lisez l'intégralité du texte pour ne pas passer à côté des erreurs orthographiques.

  • Vérifiez les homonymes  : «  Davantage  » et « d'avantage » sont deux mots différents ayant deux significations distinctes, mais qui se prononcent de la même façon. Ralentissez pour déterminer si le mot que vous utilisez est bien celui qui convient dans la phrase.

  • Attention aux mots problématiques : ce sont des mots dont on confond souvent l'usage, l'orthographe, etc. Accordez-leur une attention toute particulière.  ʒ
    - Exemples courants de mots posant problème : à l'attention/intention de, malgré, pallier, se rappeler, une espèce de, etc.

  • Préfixes, suffixes, lettres doubles et lettres muettes  : ces formes nominales irrégulières posent souvent problème. 
    - Exemples de mots avec préfixe, suffixe et lettre double  : inévitable, insatisfaisant, extraordinaire, apparaître, dommage, lourdement, illégalement, etc. 
    - Exemples de mots avec des lettres muettes : tapis, plomb, hélicoptère, compter, etc. 

  • Utilisez les formes plurielles correctes : la forme plurielle de certains mots peut poser problème. C'est le cas par exemple des mots composés : il convient de faire la distinction entre nom composé de deux noms, deux adjectifs, ou d'un nom et d'un adjectif, nom composé contenant une préposition, nom composé contenant un ou deux verbes et nom composé d'un adverbe et d'un nom. Il existe toutefois des exceptions : on écrira des chefs-lieux mais des années-lumière (nom composé de deux noms), des chefsd’œuvre mais des tête-à-tête (nom composé contenant une préposition), des contre-offres mais des après-midi (nom composé d'un adverbe et d'un nom).
     

Vérification de la ponctuation

Est-il facile ou non de lire cette phrase très longue et fastidieuse si je n'ajoute aucune ponctuation et que vous devriez éviter à tout prix – Cette phrase est-elle difficile à lire et à comprendre ? Vous l'avez probablement lue deux fois. Voici quelques conseils pour éviter de telles phrases dans votre contenu :

  • Utilisez le point-virgule : le point-virgule peut relier des fragments de phrase entre eux et contribuer à la fluidité du contenu.

  • Attention à l'utilisation de la virgule : les virgules servent généralement à séparer des propositions coordonnées ou des unités syntaxiques. La plupart des réviseurs et relecteurs passent à côté. La meilleure façon de déterminer l'usage de la virgule est de lire le texte à voix haute. Si vous observez une pause entre deux phrases, il se peut qu'une virgule manque.

  • Attention à l'usage des guillemets : les dialogues et la mise en exergue sont des sources d'erreur fréquentes pour les relecteurs. Certains rédacteurs confondent l'utilisation des guillemets français qui sont des doubles chevrons avec les guillemets anglais. Des auteurs et des éditeurs confient parfois des fonctions différentes aux guillemets français et aux guillemets anglais à l’intérieur d’un même texte. Par exemple, ils réservent les guillemets français pour les citations proprement dites, et utilisent les guillemets anglais pour les mots employés dans un sens spécial. Au moment de la relecture, faites particulièrement attention à cette erreur. La ponctuation doit rester cohérente tout au long du texte.

  •  Mettez des majuscules aux endroits appropriés : tous les noms propres doivent avoir une majuscule, tout comme la première lettre de chaque phrase. Ne mettez jamais de majuscule au début de chaque mot d'une phrase.
    Correct : Je prévois de faire un voyage dans le Grand Nord. Ma sœur vit dans le nord de la France.
    Incorrect : Je prévois de faire un voyage dans le Grand Nord. Ma sœur vit dans le Nord de la France.
    Incorrect : Ne Mettez Jamais De Majuscule Au Début De Chaque Mot Comme Ceci.


  • N'oubliez jamais le point à la fin d'une phrase

Vérification du format de fichier

Tous les types et formats de fichier ne sont pas compatibles avec les outils de TAO, et cela a une incidence sur la qualité et les coûts de la traduction. Voici quelques points à prendre en compte au moment de créer et de concevoir votre contenu :

  • Évitez l'usage de fichiers PDF comme documents source : à la place, fournissez les formats de fichier originaux sous lesquels le contenu a été créé. Les fichiers PDF, qui ne peuvent pas être traités directement par les outils de TAO, doivent être convertis dans un autre format (par ex. Word) avant la traduction et la correction. Cette étape permet de remédier aux erreurs de formatage pouvant nuire aux outils de mémoire de traduction (MT). Le temps nécessaire
     à l'exécution de cette conversion peut entraîner des coûts de projet supplémentaires et retarder le lancement du processus de traduction.


  • Prévoyez la mise en page en tenant compte du format d'impression : une préparation adéquate de la mise en page en vue de l'impression avant de commencer à créer votre contenu peut simplifier le processus de rédaction et réduire les coûts de gestion du projet. Si la mise en page comprend des palettes de couleurs, assurezvous de laisser assez de place au texte et aux images. La longueur du texte aura tendance à être plus ou moins importante selon les langues. Cela peut avoir une incidence sur les tailles de police et les marges de page que vous aurez choisies, ainsi que sur l'espace disponible pour les images. Les caractères chinois, par exemple, deviennent illisibles dans une police de six points.

  • Attention aux captures d'écran  : si votre contenu comprend des captures d'écran, la version anglaise n'est pas accessible en vue d'une traduction. Ainsi, à moins de traduire la page Web en premier et de fournir de nouvelles captures d'écran dans la bonne langue, la version anglaise sera verrouillée dans vos images. Si vous devez utiliser des images déjà existantes, vérifiez auprès de votre traducteur s'il peut recommander une solution, comme un tableau de référence, pour aider les lecteurs
     à comprendre le sens de toutes les images.


  • Appliquez la règle des deux tiers : Assurez-vous que votre contenu ne remplit pas plus des deux tiers de chaque page. Ainsi, le nombre de pages dans les documents source et traduits sera identique, même pour l'ensemble des langues.

  • Utilisez les fonctions programmes prédéfinies: si vous devez utiliser des sauts de page, des retraits ou des listes à puces, utilisez les fonctions automatiques disponibles sous Word. La longueur du contenu sera souvent différente après la traduction et les sauts de page manuels  ne resteront généralement pas à leur emplacement d'origine. Mettre automatiquement du texte en retrait avec des espaces ou des tabulations et numéroter manuellement des listes peut poser problème au moment de travailler avec des outils de traduction ; c'est la raison pour laquelle ces éléments manuels peuvent ne pas apparaître dans la traduction finale.

  • Préférez la séparation syllabique automatique aux traits d'union : les traits d'union normaux sont reconnus comme des caractères supplémentaires dans un mot et apparaissent comme tels dans la traduction. Cela signifie deux choses : 1) L'unité de traduction stockée dans la MT ne donnera pas une concordance à 100 % si la même phrase apparaît sans trait d'union, et 2) La détection terminologique automatique n'affichera pas une concordance à partir de la base de données terminologique puisque l'expression est séparée par un caractère incorrect.

  • Réfléchissez à la taille des documents (en particulier les documents Word)  : les gros fichiers peuvent poser problème au moment de leur importation dans des outils de TAO. La taille des fichiers ne devrait pas excéder plus de 10  Mo. Certains éléments Word, comme des champs de texte ou des éléments SmartArt, accroissent la taille du fichier et ne s'affichent pas correctement dans tous les outils de TAO - ne les utilisez donc que si nécessaire.

Derniers conseils

  • Travaillez lorsque vous êtes frais et dispos : la rédaction de contenu est un processus minutieux et technique qui peut être très exigeant. Assurez-vous de faire des pauses et de vous vider l'esprit pour éviter de commettre des erreurs. Le meilleur moment pour travailler est lorsque vous êtes plein d'énergie et bien réveillé(e).
  • « Rien ne sert de courir, il faut partir à point » : même si votre prochaine échéance de livraison semble éloignée, commencez votre projet en avance pour avoir le temps de finir votre travail, de le réviser et de vous reposer avant le prochain projet.
  • Apprenez de vos erreurs : répertoriez vos erreurs afin d'éviter de les répéter lors de projets futurs.

Conclusion

Les coûts relatifs aux projets de traduction sont trop souvent inutilement élevés et la qualité du produit fini est compromise si le format de traduction final n'a pas été pris en compte au moment de la préparation et de la rédaction du contenu original. Appliquez les listes de vérification contenues dans ce guide à vos processus de planification et de création de contenu et transmettez-les à votre équipe d'auteurs afin de réduire les erreurs et de rester dans le budget. Si les résultats vous semblent satisfaisants, faites-nous en part !

À propos d'Amplexor

Amplexor Content Globalization

Parce que nous proposons tout un éventail de services pour la traduction et la localisation, que nous utilisons des outils de pointe, nous sommes à même de vous aider à toucher vos clients, vos partenaires et vos collaborateurs de la meilleure manière possible, en garantissant que vos messages sont traduits au mieux dans n'importe quelle langue. 

Informations complémentaires > 

Table des matières

Guide à l'attention des débutants en vue de préparer le contenu pour la traduction

Ebook gratuit sur la planification et la création de contenu. Les explications vous permettent d'améliorer la qualité de votre traduction ainsi que de réduire les coûts et les délais.

Il vous donne des conseils et des outils en lien avec :

  • la création de contenus,
  • la vérification de la grammaire et de l'orthographe,
  • les fichiers, les formats
  • et d'autres thématiques.

Obtenez votre copie gratuite